VALÉRIE PERRIN

Son nouveau roman « Trois » est paru aux édition Albin Michel.

Ses deux précédents romans ont été des best-sellers  immenses : « Les oubliés du dimanche », qui racontait la vie d’une infirmière passionnée par son travail dans un Ephad s’est vendu à 500 000 exemplaires, « Changer l’eau des fleurs » , la vie étonnante d’un cimetière  à 1 million et s’est vendu dans 30 pays.

NOTE DE L’EDITEUR
« Je m’appelle Virginie. Aujourd’hui, de Nina, Adrien et Etienne, seul Adrien me parle encore.
Nina me méprise. Quant à Etienne, c’est moi qui ne veux plus de lui. Pourtant, ils me fascinent depuis l’enfance. Je ne me suis jamais attachée qu’à ces trois-là. »
1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.
2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ?
Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au coeur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare. »

CLAUDIO CAPEO

 Son dernier album s’intitule « Penso a te».

Il fut une des révélations musicales de ces 3 dernières années (on se souvient du titre qui l’a révélé en 2016: « un homme debout »…). Il reveint un un album « franco-italien », avec des duos,  des reprises prestigieuses de standards italiens et aussi des chansons en français qui évoque ses origines italiennes…

Une tournée est prévue en septembre prochain.

Informations sur: http://www.claudio-capeo.com/

SHEILA

Son dernier et 27ème! album studio intitulé « Venue d’ailleurs »,  est sorti il y a quelques jours.

Elle fêtera ses 60 ans de carrière les 11 et 12 novembre 2022 à Pleyel et une tournée est prévue jusqu’en 2023.

On y trouve 11 chansons inédites avec les signatures d’Amaury Salmon, Philippe Rombi, Christian Siméon, Maxime Legrand et l’américain Nile Rodgers qui lui avait écrit un de ses plus grand succès « Spacer » et à  noter un duo avec Jason Scheff du groupe américain « Chicago ».<
Les journalistes (et les fans) s’accordent pour dire que c’est son album le plus personnel, avec des sujets « fragiles, intimes et douloureux , jamais abordés auparavant ».

Informations sur: https://www.sheilaofficiel.com/

PRESCRIPTION LITTÉRAIRE

« Je les ai tous vu débuter » de Doudou Morizet aux éditions de l’Archipel.

NOTE DE L’EDITEUR
« Dalida, Hallyday, Brel, Aznavour… Roger Morizot, entré grâce à Bruno Coquatrix à l’Olympia dont il fut le régisseur principal pendant trente ans, livre des anecdotes sur les artistes qu’il a côtoyés.
Bruno Coquatrix, le directeur, me disait :  » Prends des notes. Il faudra bien qu’un jour on sache ce qui s’est vraiment passé ici, les nuits blanches que nous avons vécues, la sueur et les plumes que nous avons laissées pour que les étoiles continuent de briller sur les néons de la grande façade… Écris tout ça. « 
Régisseur de l’Olympia depuis sa réouverture en 1954, Roger Morizot raconte la célèbre salle de spectacle parisienne depuis les coulisses. Il y a vu les stars internationales s’y produire : Liza Minnelli, Marlene Dietrich, Joséphine Baker, Miles Davis, Frank Sinatra… Et presque toutes les vedettes hexagonales y faire leurs débuts : Aznavour, Brel, Brassens, Dalida, Claude François, Hallyday, Polnareff…
Autant de noms qui ont brillé au fronton du 28 boulevard des Capucines… mais pas toujours par leur comportement. De fait,  » Doudou  » distribue lauriers et coups de griffes. S’il fut le confident et l’ami de beaucoup, tels Édith Piaf, Dalida ou Jacques Brel, il n’envoie pas dire ce qu’il pense de quelques autres.
Après trente-quatre années de présence assidue, Doudou a quitté les lieux.  » The show must go on ! Le spectacle n’a pas d’autre loi. J’ai suffisamment bien vécu et, si mon banquier ne s’en souvient pas, j’ai de la mémoire pour deux et des paillettes plein les poches. « 

 

 

 

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche

2 mai 202115:10

Les invité.es

Les Chroniqueurs-euses

PROCHAINE ÉMISSION

Pas de Vivement Dimanche Prochain- 1/2 Finale Coupe d’Europe de Rugby

2 mai 202115:55

Les invité.es

Les Humoristes