• Prescriptions culturelles de Michel

« De l’encre sur les doigts » d’Eric Charden aux éditions Didier Carpentier.

NOTE DE L’EDITEUR
« Je suis une fragile équation; né de l’improbable rencontre d’un Prince Mathématique et d’une Orpheline tibétaine, aux confins de l’Indochine coloniale de 1942. Exilé à l’âge de 7 ans avec ma mère en terre de France, j’y découvre Marseille, pour une enfance solitaire et une turbulente adolescence marquées par l’absence de mon père, et la révélation, par Jacques Brel sur une scène minable de Casino de province, de ma vocation musicale. Tout auréolé de mon baccalauréat, rythmé par ma guitare, j’arrive à Paris pour rencontrer H.E.C., mais c’est Henri Mahé que je rencontre: un artiste peintre, dit « Biton la barbouille », ami de Céline, grâce à qui je me retrouve avec le contrat pour enregistrer mon premier disque…! Au-delà de la carrière musicale que l’on connaît, ce livre est l’histoire riche et tourmentée de ma vie; avec ses sommets et ses abysses, ses rencontres, ses amours, et les différents aspects de ma création. De la musique, aux « fractures », cette encre qui, depuis toujours, tache mes doigts, est celle de la vie en train de s’écrire, telle que j’essaie de la transmettre par mes traces et mes signes. On y trouve des S.O.S., des éclats de rire, des drames et des joies, une grave maladie à combattre et à vaincre: presque la vie de chacun et de tout le monde, à ce détail près que c’est la mienne… Je vous la livre ici, avec toute ma tendresse.« 

CD Compilation Stone & Charden

« Rock-ambo-lesque » de Sacha Reins aux éditions Equateurs.

NOTE DE L’EDITEUR
« Il est l’un des critiques rock et journalistes musicaux les plus réputés de la place de Paris. 50 ans de carrière au service de journaux comme BEST, Rolling Stones, Rock and Folk, Première, ELLE, Le Point et aujourd’hui Paris Match. En un demi-siècle, il a interviewé et rencontré Mick Jagger, Eric Clapton, Bowie, Leonard Cohen, Johnny Hallyday, Madonna, Michael Jackson et tant d’autres. C’est simple, hormis Lennon et Elvis, il a rencontré tout le monde. Dans ses articles il ne pouvait pas tout dire, cette fois il lève le voile comme un Gonzo journaliste qui raconte la planète rock dans tous ses états : l’alcool, les drogues, le sexe. Il lui est arrivé d’interview John Lee Hooker dans son lit, en tout bien tout honneur, de refuser les avances de Janis Joplin, de pleurer dans les bras de Clapton. Il y a des bagarres, beaucoup d’humour et une proximité inédite avec des stars (avant le règne de la com), c’est la France, l’Amérique de New-York à San Francisco et Los Angeles en passant par Atlanta, mais aussi la scène rock londonienne : année 70, 80, 90, jusqu’à nos jours. Des mémoires qui ont l’énergie d’un riff de guitare.« 

« Quand je chante on ne me regarde pas on m’écoute » de Déborah Elmalekaux éditions Auteurs du Monde.

NOTE DE L’EDITEUR
« L’univers à la fois sobre et fascinant que crée Déborah Elmalek prend appui sur des personnages ancrés dans le réel et le quotidien. Il prend toute sa dimension grâce à une écriture palpitante, directe, vraie, à la mesure de tous les protagonistes faisant vaillamment face à des rebondissements qui pourraient peupler les vies de chacune et de chacun de nous. Son héroïne incarne une jeune femme d’aujourd’hui, profondément empathique et vraie, qui se meut dans un faisceau d’événements successifs et tous vraisemblables, admirablement décrits dans leur survenue. Les personnages qui l’entourent possèdent les mêmes qualités et caractéristiques. Il en ressort une fresque passionnante qui constitue la trame de ce roman en phase avec notre époque bouleversée et en recherche d’équilibre La place faite aux sentiments, aux relations humaines et à la musique rend ainsi ce roman profondément attachant et passionnant. Il est le reflet de notre existence entrecoupée d’imprévus et de doutes, mais aussi habitée par la sincérité que nous plaçons dans notre rapport avec les autres et nos proches. Quand je chante on ne me regarde pas, on m’écoute parle, et mieux encore chante – comme le personnage principal – en l’âme de chacun de nous.

« Se donner Rendez-vous » de Claude Sérillon aux éditions Atelier Baie et Farnçois Fontès.

Festival Jean Ferrat du 15 au 17 juillet 2022.

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche BEST OF

31 juillet 202215:05

Les invité.es

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain BEST OF HUMORISTES

31 juillet 202216:10

Les invité.es