GERARD JUGNOT

Il joue dans la première pièce de Laetitia Colombani, mise en scène de Ladislas Chollat, «Le jour du kiwi», au théâtre Edouard 7, à partir du 12 janvier, aux côtés de Florence Pernel, Elsa Rozenknop.

L’affiche précise « inspirée d’une histoire vraie »…

Synopsis:  « Barnabé Leroux est un retraité maniaque, obsessionnel et surtout très procédurier, depuis la mort de sa femme, il mène une vie de solitaire et ne voit que très rarement Benoit son fils unique. Son seul vrai contact avec le monde extérieur se limite à sa visite hebdomadaire chez sa psychanalyste. Sa vie est réglée, millimétrée même, rien n’est laissé au hasard, jusqu’au jour où il découvre qu’il manque un yaourt dans son frigo… Barnabé en est sûr le yaourt était encore là la veille ! Et si un simple yaourt pouvait changer le cours d’une vie ?« 

Par ailleurs, il a réalisé le film «Le petit piaf» qui est sorti avant les fêtes, le 21 décembre.

Un petit garçon réunionnais, de 10 ans (joué par Soan Arhiman) rêve de devenir chanteur. Il s’inscrit à un télé-crochet. Et entre temps, il sympathise avec un chanteur en tournée sur l’ile (Marc Lavoine)…
Avec aussi  Stéfi Celma, Philippe Duquesne, et  Gérard Jugnot himself.

NATHALIE RHEIMS

Elle publie son 23è livre «Au long des jours» aux éditions Leo Sheer.

NOTE DE L’EDITEUR
« En 1977, la narratrice vient d’avoir 18 ans. Trois ans plus tôt, elle a fait ses débuts de comédienne. Un soir, après le spectacle, un visiteur se présente dans sa loge du Théâtre de la Ville pour la saluer. Commence alors, avec cet homme hors du commun, de trente-sept ans son aîné, une véritable passion amoureuse. C’est en voyant réapparaître par hasard, au fond d’un tiroir, un Polaroid pris par sa sœur à l’époque, que la romancière a eu, après toutes ces années, le désir de raconter cette histoire restée secrète. Au long des jours est le 23e livre de Nathalie Rheims.« 

TROIS CAFÉS GOURMANDS

Mylène, Jérémy et Sébastien ont sorti leur 3è album en novembre dernier, intiulé « La Promesseé, avec un titre « Quand? » écrit et composé par Jean-Jacques Goldman.

Informations sur: https://www.troiscafesgourmands.fr/

FRANCIS HUSTER ET MICHEL LEEB

 Il joue dans la 1ère pièce de Michel Leeb « Les pigeons », mise en scène par Jean-Louis Benoit, au Théâtre des Nouveautés à partir du 19 janvier, avec aussi Chloé Lambert, Philippe Vieux. Musique de Fanny Leeb et Réni Arsel.

 

Le thème est résumé dans cette réplique: « les acteurs, qu’on oublie vite… Et les personnages,  qu’on n’oublie pas car ils sont l’âme des acteurs… »

VIRGINIE HOCQ

Elle est en tournée avec son spectacle, mise en scène par Johanna Boyé, « Virginie Hocq ou presque «, avec un passage à Paris à La Cigale les 13, 14 et 15 janvier.

Informations sur: https://www.virginiehocq.be/

WILLY ROVELLI

Il est toujours en tournée avec son spectacle « N’ayez pas peur ».

Informations sur: http://www.willyrovelli.fr/

PRESCRIPTIONS CULTURELLES DE MICHEL

La semaine du son

Informations sur: https://www.lasemaineduson.org/

« Margot Capelier, reine du casting » de Corinne Bacharach aux éditions Actes Sud et Institut Lumière.

NOTE DE L’EDITEUR
« L’histoire commence par un coup de foudre. Celui de Marguerite Leibowitch pour les textes de Jacques Prévert. Séduite par son écriture, elle rencontre le poète en 1934 et intègre le groupe Octobre. Il la recrute comme assistante, cette collaboration marquant pour celle qui deviendra Margot Capelier le début de “sa vie de cinéma”. Grâce à la pertinence de son regard, à sa curiosité, à son amour pour les comédiens, elle va inventer un métier qui n’existe pas encore en France, celui de directrice de casting. Elle révélera de nombreux talents dont Michael Lonsdale, Isabelle Huppert, Irène Jacob, Juliette Binoche, Maria de Medeiros ou Lambert Wilson. Ses conseils deviennent indispensables aux plus grands réalisateurs de son époque, de Fred Zinnemann à Gérard Oury, en passant par Joseph Losey, Roman Polanski, Patrice Chéreau et tant d’autres. Margot n’était pas une star, mais elle est devenue une légende.« 

« 25 Avenue Montaigne » de Werner Küchler aux éditions Albin Michel.

NOTE DE L’EDITEUR
« « Cher directeur, je crois que la nuit sera courte… » C’est à Werner Kuchler que s’adressait Gainsbourg lorsqu’il faisait rouvrir le bar à une heure du matin et venait jouer « à guichets fermés » pour les employés !
Tout palace a une vie secrète : les caprices des célébrités, des créatures peu farouches, l’hystérie qui règne en cuisine, l’argent qui circule sous toutes ses formes… Dans cet hôtel mythique où tout semble possible, une guerre des tables divisait ainsi, au restaurant, les clients qui, ayant (presque) tous leurs habitudes, faisaient du chantage au directeur.« 

 

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche du 05/02/2023

5 février 202313:30

Les invité.es

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain BEST OF HUMORISTES

31 juillet 202216:10

Les invité.es