ALEXANDRE BRASSEUR

Depuis 6 ans, il interprète un personnage récurrent dans la fameuse série de TF1 : « Demain nous appartient», diffusé du lundi au vendredi sur TF1,  aux côtés d’Ingrid Chauvin qui joue son épouse.

Par ailleurs, il a publie un livre, écrit en collaboration avec Mathieu Souquière, « Additionne » aux éditions Plon.

NOTE DE L’EDITEUR
« Additionne !  » : c’est le conseil donné un jour par Georges Wilson au jeune Alexandre encore à ses débuts de comédien. Un conseil qui résonne comme un précepte, presque un principe de vie, une ligne de générosité qui embarque aussi le legs des Brasseur qui l’ont précédé.
Une légende familiale, surtout lorsqu’elle remonte aussi loin que celle-ci, tisse un récit aux fils entremêlés. Celui d’Alexandre, dernier du nom à occuper la scène, convoque ainsi à la fois le fantôme de Pierre, ce grand-père disparu juste après sa naissance, et l’ombre de Claude, ce père emporté pendant l’écriture de ce livre. Singulière occasion de mettre à leur place toutes les pièces de ce puzzle familial. L’âge classique de Pierre, accolé aux noms mythique des Prévert, Arletty, Renoir, Jouvet et Carné. L’âge moderne de Claude, virevoltant de Sautet à Yves Robert, en passant par Vidocq et la Boum. Enfin l’heure d’Alexandre, acteur emblématique de cet art si actuel de la série, faisant le grand écart entre le très reconnu Bureau des Légendes et le succès grand public de Demain nous appartient.
À l’écran comme sur les planches, chacun dit ainsi quelque chose de son époque, où chaque génération s’est reconnue dans un Brasseur comme incarnation de ses attentes et de ses projections. Le passé d’une lignée d’acteurs revisité par le présent de celui qui l’incarne aujourd’hui.« 

Il joue également au théâtre, en tournée, avant Paris, la pièce de Josiane Balasko, mise en scène par Eric Laugérias « Un grand cri d’amour », aux côtés de Catherine Marchal.

Informations sur: https://www.alexandrebrasseur.com/

REEM  KHERICI ET FRANCK DUBOSC

Reem Kherici vient de réaliser le film « Chien et chat », dans lequel elle joue également, aux côtés de Franck Dubosc et Philippe Lacheau.

Sortie le 14 février 2024
« Diva, célèbre chat star des réseaux sociaux et Chichi, chien des rues, perdent leur maître respectif. Commence alors un voyage déjanté entre Montréal et New York avec d’un côté les humains qui ont perdu la trace de leurs animaux et de l’autre, les animaux livrés à eux-mêmes pour retrouver leurs maîtres…« 

VIRGINIE HOCQ ET JONATHAN LAMBERT

Ils jouent dans la pièce « L’amour chez les autres », au théâtre Edouard VII.
Une comédie de l’anglais Alan Ayckbourn, mise en scène par Ladislas Chollat, avec aussi Julie Delarme, Arié Elmaleh, Sophie Bouilloux et Andy Coq.

« Les Foster, les Phillips et les Chestnut se connaissent bien, les trois hommes travaillent ensemble. Franck Foster est le chef de ce petit monde et Bob Phillips espère devenir son numéro deux très prochainement, William Chestnut vient quant à lui d’intégrer l’entreprise. Cependant, Fiona Foster et Bob Phillips se connaissent encore mieux, car ils entretiennent une liaison ! La veille encore, ils étaient ensemble et sont rentrés dans leurs foyers respectifs trop tardivement et trop éméchés pour ne pas éveiller les soupçons de leurs conjoints. Pour se couvrir, ils décident de mentir en prétendant chacun avoir passé la soirée avec le mari et la femme Chestnut. Ignorant qu’ils servent d’alibi, les Chestnut sont invités à dîner chez les Foster et les Phillips. Deux invitations qu’ils se sentent obligés d’accepter… Pour le meilleur, pour le pire et pour le rire.« 

Informations sur: https://www.theatreedouard7.com/spectacles/lamour-chez-les-autres

ANNE SILA ET VINCENT NICLO

Ils vont donner 3 concerts exceptionnels  « Céline Dion symphonique » les 29 février, 1er et 2 mars… à La Seine Musicale, où il réinterprèteront les plus grandes chansons de Céline Dion.

Informations sur: https://www.laseinemusicale.com/spectacles-concerts/celine-symphonique/

LE PLAISIR DES TEXTES PAR NATHAN DEVERS

« Bientôt les vivants » d’Amina Damerdji aux éditions Gallimard.

NOTE DE L’EDITEUR
« Aïcha courut à travers le village. Ses jambes tremblaient et son coeur battait si fort qu’il semblait vouloir sortir de sa poitrine. Elle connaissait le mot, dhabahine, les égorgeurs. Dhabahine, dhabahine ! » Algérie, 1988. Après les premières émeutes sauvagement réprimées, le mouvement islamiste montre sa puissance grandissante. La jeune Selma vit dans la proche banlieue d’Alger. Elle n’a qu’une passion, l’équitation, qu’elle pratique dans un centre non loin du village de Sidi Youcef, où se déroulera en 1997 l’un des épisodes les plus atroces de la guerre civile. Elle consacre tout son temps libre au dressage d’un cheval que tout le monde craint, tandis que les déchirements de l’histoire traversent sa famille comme toute la société algérienne : certains sont farouchement opposés aux islamistes, d’autres penchent pour le FIS, d’autres encore profitent du chaos pour s’enrichir… C’est dans ce contexte tragique que Selma apprendra à grandir, trouvant dans la relation avec son cheval et avec la nature un antidote à la violence des hommes. Bien que le martyre du village de Sidi Youcef éclaire d’une lumière terrible les trajectoires des divers personnages, ce roman reste constamment chaleureux et humain.« 

« L’homme aux mille visages » de Sonia Kronlund aux éditions Grasset.

NOTE DE L’EDITEUR
« Il se fait appeler Ricardo, Alexandre, Daniel ou Richard. Il est argentin, brésilien ou portugais. Il se prétend chirurgien, ingénieur, photographe ou policier, sans qu’aucune femme ne doute de la réalité de ses activités. Car ce menteur de haut vol parvient à mener en parallèle quatre vies conjugales dans plusieurs pays et sous différentes personnalités imaginaires, toutes plus séduisantes les unes que les autres.
Lorsqu’une de ses compagnes m’a contactée et que j’ai découvert l’histoire de celui que je nommerai Ricardo, elle s’est immédiatement imposée. Les hommes que j’ai aimés étaient souvent malhonnêtes et menteurs. Et dans mon travail, je me suis beaucoup intéressée aux baratineurs, bonimenteurs, vendeurs de bobards de tout acabit.
Ricardo, c’était le niveau supérieur. Il est devenu un nouvel objet à l’intérieur d’une quête personnelle sans fin ni vérité, mais dont le chemin me passionne. Quels invraisemblables stratagèmes utilise-t-il ? Pourquoi vivre sur un fil, de légende en légende? Dangereux manipulateur, grand malade, amoureux compulsif ? J’ai décidé d’enquêter, persuadée que si je n’avais pas croisé sa route, si je ne figurais pas sur la liste de ses victimes, c’était une simple coïncidence. Il m’a fascinée, terrifiée, amusée aussi.
Ce livre raconte un imposteur extraordinaire, à travers les témoignages des femmes qui l’ont aimé, un détective privé qui l’a suivi, les policières qui l’ont attrapé. De Paris à Varsovie en passant par les favelas du Brésil, un incroyable voyage à la recherche d’un caméléon de génie. Elles cherchaient l’homme idéal, il composait l’amoureux de leurs rêves. Au risque de tout perdre, et de se trouver pris à son propre piège : le nôtre, celui du livre et de la fiction ». Sonia Kronlund. »

« Le fichier mondiale des espionnes » de Bruno Fuligni préface d’Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel.

NOTE DE L’EDITEUR
« On les appelait la Porte de la nuit, la Cléopâtre de la Sécession, le Bijou de l’Orient, le Sphinx aux yeux d’émeraude… Dans le monde obscur du renseignement, il y eut la Jeanne d’Arc du Nord et celle du Mandchoukouo, la Mata Hari de l’Orient et celle des Caraïbes, deux Mata Hari russes, la folâtre Mademoiselle Fox-trot et la diabolique Fräulein Doktor…
Autant de grandes espionnes qui, des temps bibliques à nos jours, s’ingénièrent à changer le cours de l’histoire, avec les moyens à leur disposition.
Des cocottes à aigrette aux premières parachutistes, Bruno Fuligni nous livre le fichier illustré de ces femmes d’exception qui marquèrent pour toujours l’histoire des services secrets.« 

VIKTOR VINCENT

Il est en tournée avec son nouveau spectacle « Fantastik » après avoir triomphé au théâtre de la Tour Eiffel. Il sera à l’Olympia les 22 et 23 décembre prochain.

Informations sur: https://www.viktorvincent.fr/

CONSEILS CULTURLE DE MICHEL

« 50 ans de folitude » de Christian Montaignac, illustrations Patrick Arnal, préface Michel Drucker, édition Véro Delmas, Stan Debenne, Agnès Charlemagne, Patrick Arnal.

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche du 21/07/2024 Best Of

21 juillet 202413:30

Les invité.es

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain BEST OF HUMORISTES

31 juillet 202216:10

Les invité.es