AMANDA LEAR ET MARIE PAROUTY

 Elles jouent dans la pièce « L’argent de la vieille » actuellement  au Théâtre Libre, mise sn cène par Raymond Acquaviva, aux côtés d’Atmen Kelif, Olivier Pagès, Jeanne Perrin.

Une pièce d’après le scénario de Rodolfo Sonego, adaptée par Sylvie Chauvet, du film de Luigi Comencini en 1972 avec Bette Davis.

« Une vieille milliardaire au tempérament explosif organise à chaque étape de ses voyages une partie de cartes en promettant sa fortune à qui la battra.
À Paris, ses victimes sont Jean-Luc et Pierrette, un couple au désespoir se préparant chaque année à récupérer « l’argent de la vieille. »
Avec l’aide de leur fille espiègle et volontaire, ils vont tout faire pour duper la milliardaire et son majordome trop dévoué pour être honnête.
Pour son retour au théâtre, Amanda Lear choisit cette iconique comédie italienne où tous les coups sont permis. Argent, rire et cynisme au Théâtre Libre !« 

Informations sur: https://le-theatrelibre.fr/event-pro/largent-de-la-vieille/

Par ailleurs, Amanda Lear joue dans le film « Maison de retraite 2 » de Claude Zidi Junior aux côtés de Jean Réno, Daniel Prévost, Liliane Rovere, Michel Jonasz, Enrico Macias, Chantal Ladesou, Firmine Richard…

« Quand le foyer Lino Vartan – qui accueille jeunes orphelins et seniors- doit fermer pour raisons sanitaires, Milann n’a pas d’autre choix que de répondre à l’invitation d’une maison de retraite dans le Sud qui les accueille pour l’été. Tous embarquent dans le bus d’Alban. Enfants et anciens découvrent alors le Bel Azur Club, une villa idyllique au bord de la mer : le rêve ! Une aubaine pour ces gamins orphelins qui n’ont jamais eu de vacances… Mais le paradis tourne à l’enfer car anciens et nouveaux pensionnaires du 3e âge se détestent ! La guerre des seniors est déclarée !« 

Amanda Lear a publié en 2018 un livre « Délires » toujours disponible aux éditions du Cherche Midi.


NOTE DE L’EDITEUR
« Les délires d’Amanda » Mon secret de beauté ? M’asseoir à côté d’une moche. « 
 » Je n’ai jamais couché pour arriver. Je suis arrivée pour pouvoir coucher. « 
 » Quand je serai morte, on me datera au carbone 14 pour connaître enfin mon âge. « 

Artiste éclectique, Amanda Lear accepte volontiers le qualificatif de touche-à-tout, mais lorsqu’on lui demande de se définir en un mot, elle répond  » star « . Virtuose de la repartie et de l’autodérision, elle fut tour à tour égérie de Salvador Dalí, amante de David Bowie, diva du disco et reine du boulevard. Malgré une enfance timide et complexée, son enthousiasme et sa curiosité de chaque instant lui ont permis de façonner le personnage à la fois drôle, élégant et mystérieux que tout le monde connaît.
Regorgeant de piques et de répliques savoureuses, ce pétillant florilège rassemble aussi réflexions et souvenirs plus profonds, sous la plume aiguisée d’une fine observatrice de la nature humaine.« 

Autre livre toujours disponible chez Hors Collection « Je ne suis pas du tout celle que vous croyez… ».

NOTE DE L’EDITEUR
« Attention, ceci n’est pas une banale biographie. Dans cet auto-portrait drôle et acerbe, tout en coups de coeur et coups de griffe, découvrez l’envers du décor de la vie de star, et les multiples facettes d’une femme hors norme qui déteste les formules toutes faites et les considérations misérabilistes de ses contemporains. Vous croyez la connaître, mais elle n’a pas fini de vous surprendre!  » Je suis blonde. Mais contrairement aux blondes, réputées connes, je suis une nana insolente, provocante, dérangeante. Je n’ai pas la langue dans ma poche, j’ai le sens de la repartie et mon franc-parler. Je balance, je rue dans les brancards! Je suis aussi une femme glamour, muse des uns, égérie des autres, des rock stars et d’un peintre génial. Et puis la rigolote des Grosses Têtes, de Bouvard, et du théâtre de boulevard. La mangeuse d’hommes, la croqueuse de petits jeunes, celle qu’on mitraille dans les soirées. La reine du disco pour les ados et les bobos. La championne de l’Audimat pour les amateurs de shows télévisés. Je suis encore perverse, dominatrice, dure en affaires. (…) Confidences, soit, mais pas comme à confesse. Je vous dirai qui j’aime et qui je hais, qui m’a forgée, blessée, transportée, inspirée. Vous n’aurez que mes humeurs, parfois massacrantes, ma liberté de penser, mon franc-parler, quelques moments de solitude à peindre, le rappel des rencontres prodigieuses avec des êtres qui ont bouleversé ma vie. Antimémoires (non que je me prenne pour Malraux!) plutôt que récit de ma trajectoire, ces pages n’ont pas d’autre ambition que de vous divertir. Pour le reste, vous me learez entre les lignes. « 

MARIE-PAULE BELLE

Elle fête actuellement ses 50 ans de scène. Elle sera de retour au théâtre de Passy du 4 au 6 juin prochain. Un récital qui porte le nom de son dernier album « Un soir entre 1000 ».

 

Son album « Un soir entre 1000 » comprend 15 titres inédits. On y trouve les noms de Isabelle Mayereau, Serge LLama (et des chansons inédites de Michel Grisolia (décédé en 2005) et Françoise Mallet-Joris (décédée en 2016). Elle a intégré aussi des chansons de Barbara.

Informations sur: https://www.mariepaulebelle.com/

DIDIER BARBELIVIEN

Il oublie un roman « La seule façon d’aimer » aux éditions Fayard.


NOTE DE L’EDITEUR
« Elle s’appelle Jeanne Danicourt mais plus pour longtemps.
Lui c’est Frédéric Durban enfin… pour l’instant.
Ils vivent une histoire d’amour en trompe l’oeil.
Un lycée de la région parisienne comme il y en a tant.
Une passion qui aurait dû s’arrêter là.
Seulement, il arrive que le vent du destin souffle un peu
trop fort sur les créatures que nous sommes.
Ils se perdent, ils se cherchent.
Une cavale amoureuse peut durer des années quelques fois.
C’est ça que vous appelez la seule façon d’aimer ?« 

Par ailleurs, il fêtera ses 70 ans sur scène au x Folies Bergères le 10 MARS prochain.

Informations sur: https://barbelivien.com/

FRÉDÉRIC FRANCOIS

Il célèbre 50 ans de carrière, avec son 39è album studio intitulé « On a tous besoin d’aimer », comportant 11 nouvelles chansons, écrites entre autre par Frédéric Zeitoun et Lionel Florence.

Il est en tournée depuis octobre dernier et jusqu’au printemps prochain…

Informations sur: https://www.fredericfrancois.com/

LAURENT RUQUIER  ET KARINA  MARIMON

Laurent Ruquier a écrit un monologue joué par Karina Marimon, mit en scène par Rodolphe Sand, intitulé « La Joconde parle enfin » actuellement au Théâtre de l’Oeuvre.

Le thème: « la Joconde parle enfin. Elle nous raconte sa vie, sa relation avec Léonard de Vinci. Et sa vie jusqu’à aujourd’hui au Louvre… »

Informations sur: https://www.theatredeloeuvre.com/la-joconde-parle-enfin/

DANY BOON ET JÉRÔME COMMANDEUR

Ils jouent dans le film de Fred Cavayé « Les chèvres » aux côtés Claire Clutt,  Grégory Gadebois, Marie-Anne Chazel, Alesandre des Rousseaux, André Pervern.

Sortie mercredi 21 février 

«  Saviez-vous qu’au 17e siècle, les animaux pouvaient être jugés pour avoir commis un crime ?
Maître Pompignac, risée du barreau, pense avoir trouvé l’affaire de sa vie : défendre la jeune et innocente Josette, accusée à tort du meurtre d’un maréchal… Mais c’était sans compter sur son adversaire, le redoutable et réputé Maître Valvert, et surtout sur Josette, qui s’avère n’être autre… qu’une chèvre !« 

 

 

 

PROCHAINE ÉMISSION

Pas de Vivement Dimanche – Course cycliste Liège-Bastogne-Liège

21 avril 202413:30

Les invité.es

PROCHAINE ÉMISSION

Vivement Dimanche Prochain BEST OF HUMORISTES

31 juillet 202216:10

Les invité.es